Guide Alimentation PC

Bloc d’alimentation PC : rôle et explications

L’alimentation PC, parfois aussi appelée PSU pour Power Supply Unit, qui est en quelque sorte le cœur : sans elle, rien ne s’allume ! Plus concrètement, elle reçoit un courant alternatif de 230 V qu’elle doit transformer en courant continu de tensions inférieures (+3,3, +5, +12, -12 V) pour fournir l’énergie à tous les éléments du PC (carte mère, disques durs, etc.).

Un rôle relativement simple mais crucial et parfois sous ou sur estimé.

Une alimentation pas assez puissante et ce sont les tensions délivrées qui ne sont pas stables, entrainant des ralentissements, redémarrages et autres problèmes.

Et si c’est la qualité qui lui fait défaut, le risque peut être pire, l’alimentation peut alors être rapidement HS et même parfois entrainer, avec elle, la mort d’autres composants de la machine.

Il ne faut donc pas la choisir à la va-vite et bien évaluer ses besoins car elle est bien sûr active en permanence dès lors que le PC est allumé.

Et vous verrez que ce n’est pas si simple car il y a plusieurs types d’alimentations d’ordinateur et leurs caractéristiques techniques ne sont pas toujours simples à comprendre pour qui n’est pas un spécialiste de l’électricité…

Faire le bon choix d’alimentation

Il existe plusieurs critères importants pour choisir correctement son alimentation d’ordinateur. Celle qui saute le plus aux yeux et va catégoriser le bloc d’alimentation est la puissance. Exprimée en Watts, il existe plusieurs catégories de puissances sur lesquelles nous reviendrons plus en détails :

  • 430 Watts et moins: cette puissance est utile pour les configurations bureautiques, multimédia ou HTPC.
  • 550 Watts: cette puissance suffit dans 80% des configurations de jeux.
  • 550-650 Watts: cette puissance est nécessaire pour l’utilisation d’une carte graphique de haute qualité ou de milieu de gamme AMD.
  • 750-850 Watts: cette puissance est à réserver généralement pour un SLI/Crossfire de carte graphique haut de gamme.
  • 1000 Watts et plus: cette puissance est vitale dans le cas d’un Quad-SLI/QuadFire (4 cartes graphiques, d’un overclocking ou d’un processeur Phenom II x6 par exemple.

La norme 80+, une histoire de rendement

Afin de contrer les problèmes tels que l’instabilité et l’arrêt du système à cause d’une alimentation insuffisamment puissante, nous vous rappelons que l’efficience d’une alimentation se situe entre 50/60% de sa charge. De ce fait, pour une configuration consommant en théorie 300 Watts, nous conseillerons une alimentation de 500 Watts.

De plus, pour bien choisir son alimentation, il convient de savoir ce qu’est la norme 80+ que vous voyez notée sur tous les descriptifs d’alimentations. Mais avant d’aller plus loin, attachons nous à ce qu’est le rendement. Le rendement d’une alimentation est, par exemple, le rapport entre l’énergie sortante sur l’énergie entrant. Afin de garantir un bon rendement, moins de dégagement de chaleur et un respect de l’environnement, le label Eco-Consulting a été créé afin de certifier les alimentations respectant la norme 80 +.

On trouve aujourd’hui plusieurs certifications 80+, dont vous trouverez les rendement sur le tableau ci-après. Généralement, plus la certification est bonne, plus l’alimentation sera de qualité et fiable, toutes choses égales par ailleurs :

  • Standard (Blanc) : rendement énergétique minimum de 82%
  • Bronze (Bronze) : rendement énergétique minimum de 85%
  • Silver (Argent) : rendement énergétique minimum de 87%
  • Gold (Or) : rendement énergétique minimum de 89%
  • Platinum (Platine) : rendement énergétique minimum de 90%
  • Titanium (Titane) : rendement énergétique minimum de 94%
Certifications alimentations

Adapter son alimentation à son PC

Rappelons aussi qu’il existe trois types de modularités. Elles ont pour objectif de supprimer les câbles inutiles, d’améliorer les flux d’air internes (c’est-à-dire l’entrée d’air froid et la sortie d’air chaud) et de faciliter le management des câbles. Le premier type de modularité est le modulaire; vous pouvez entièrement choisir ce que vous branchez. Le second est le semi-modulaire; une partie est fixe et l’autre modulaire. Enfin, la non-modulaire regroupe tous les câbles en grappe.

exemples alimentations modulaire et non modulaire

Les certifications témoignent de la qualité de l’alimentation, autrement dit de la fiabilité et de la rapidité du rendement. N’oubliez pas qu’une meilleure puissance énergétique induit une facture d’électricité diminuée. Dans l’idéal, il vous faut une alimentation ayant au minimum une certification Bronze, voire Silver.

Dans la grande majorité des boitiers de Gamers, l’alimentation se place en bas du boitier, le ventilateur vers le bas également si votre boîtier PC dispose d’une sortie d’air à cet emplacement. Et pour cause, un ventilateur est fabriqué afin d’aspirer l’air frais pour que l’alimentation ne surchauffe pas. De ce fait, attention aux erreurs : positionner un ventilateur vers le haut lui ferait aspirer l’air chaud émanant de la carte graphique, réchauffant ainsi l’alimentation.

La connectique

Il existe différents connecteurs qui se retrouvent en quantité différentes selon l’alimentation que vous achetez. Cette connectique doit être analysée avec précaution, car de celle-ci dépend le nombre d’éléments que vous pourrez connecter (disques durs, cartes graphiques, ventilateurs…) ! En voici un aperçu succinct.

L’ATX 20/24 broches

L’ATX est le connecteur qui rend possible la mise sous tension de la carte mère. Si l’ancienne norme comptait 20 broches, la nouvelle en comptabilise 24 en tout. Ainsi, ce connecteur est souvent élaboré à partir d’un bloc de 20, auquel on ajoute un bloc de 4 broches. Ce procédé tend à respecter la rétrocompatibilité avec les anciennes cartes mères.

L’ATX P4

Le connecteur ATX P4 fut développé par Intel pour les pentium 4, d’où l’origine du nom. Ce connecteur se branche à la carte mère afin d’alimenter le processeur. S’il n’existait pas, vous ne pourriez pas démarrer votre PC. Depuis quelques années, la puissance des CPU ne cesse d’augmenter. De ce fait, une majorité des cartes mères passent de 4 à 8 broches. Ainsi, sur les nouvelles alimentations, le connecteur de 8 broches se compose de 2 blocs de 4 broches afin de respecter la compatibilité avec les anciennes cartes et l’ATX P4.

Le Molex

Le Molex est le plus connu des connecteurs. Il peut être branché directement sur la carte mère. Ce dernier sert à brancher un disque dur et autres blocs tels que le graveur ou le lecteur. De plus, certaines cartes graphiques nécessitent l’usage du Molex. Enfin, il existe des connecteurs adaptateurs Molex/SATA si vous en avez besoin.

Le SATA

Le connecteur SATA sert majoritairement à l’alimentation des disques durs et des graveurs à la norme SATA. Indispensable pour tous les PC récents, une bonne alimentation en contient au minimum 4.

Le PCI Express pour carte graphique

Le rôle de ce connecteur, appelé également PCI-E, permet de relier la carte graphique directement au bloc d’alimentation. Vous pourrez le trouver en 6, 6+2 ou 8 broches. Dès lors, si vous souhaitez acquérir une carte graphique puissante, soyez vigilant que votre alimentation possède bien un connecteur PCI-Express approprié.

connectique alimentation d'ordinateur pci-express, sata, molex, atx

Les catégories de puissance

Nous allons maintenant répertorier les différentes alimentations selon les besoins de chacun.

Inférieure à 500 Watts

Une alimentation de moins de 500 Watts est utile dans différents cas: un pc de bureautique, multimédia ou une configuration de jeux sans SLI.

500 Watts à 650 Watts

Ces dernières sont utiles pour les PC possédant une carte graphique moyenne ou haut de gamme. Elles sont aussi nécessaires pour les PC sans overcloking extrême. Enfin, les PC sans SLI/Crossfire, c’est-à-dire sans plusieurs cartes graphiques, peuvent supporter une alimentation allant de 500 à 650 Watts.

700 à 1000 Watts

Les alimentations de cette catégorie sont destinées aux systèmes possédant une carte graphique de très bonne qualité et donc, consommant beaucoup. Elles sont aussi nécessaires pour les utilisateurs qui réalisent un SLI ou Crossfire de carte graphique de gamme intermédiaire. Enfin, cette catégorie est intéressante pour les personnes réalisant un overclocking extrême.

1000 Watts et plus

Les alimentations les plus puissantes sont réservées aux individus réalisant un SLI ou un Crossfire de carte graphique haut de gamme ou pour ceux souhaitant faire un overcloking extrême (CPU/GPU). Les références dans ce domaine que nous vous proposons sont celles de la marque Corsair.

La ventilation

L’alimentation est un élément qui chauffe beaucoup, de ce fait, elle est équipée d’un ventilateur.
Vous l’avez peut-être déjà remarqué, les ventilateurs des ordinateurs sont source de nuisances sonores. Il est donc important de privilégier une alimentation silencieuse lors de votre achat.
Pour cela, il faut choisir une alimentation équipée d’un ventilateur de fort diamètre (12 cm au lieu de 8) et ajourée d’une grille de type « nid d’abeilles » ; les frottements d’air sont ainsi limités.
La majorité des alimentations disposent d’une autorégulation en fonction de la charge demandée et de la température. On profite ainsi d’un silence de fonctionnement lorsque l’ordinateur est peu sollicité.